Cathiminie, d'ici d'ailleurs et d'autre part...

jeudi 20 mars 2014

2014-03-20 11

mon nouveau carrosse, (ou plutôt mon nouveau char d'assaut)

Elle est grande, confortable, puissante et costaud! Tout ce que j'aime! Même si elle accuse 12 ans d'âge et 181000 kms au compteur. ces bêtes là ce n'est pas comme le bon vin ou le whisky, 4a ne se bonifie pas en vieillisant, mais elle me tiendra bien encore 200000 kms! mais si mais si...je dois rester optimiste, vu que je ne peux pas en racheter une de sitôt!

C'est elle qui va me conduire jusqu'à Lyon ce weekend, où je vais retrouver mes Charmottes en folie

peut être croiser ma moutonne en campagne de porte à porte, et de future élue, à ça c'est sûr!

2 mois de privation d'aller et venues comme bon me semble, 2 mois à cavaler après les bus, les trains, à toujours regarder ma montre pour ne pas les rater, à rouler avec des voitures, certes rouges mais pas toujurs très confortables.

Aujourd'hui c'est le printemps, y a d'la joie, bonjour bonjour les z hirondelles, et en route pour l'aventure!

Et plus d'excuses pour chercher mollement du boulot! Oui enfin pas trop d'excuses, parce que c'est vrai que côté motivation c'est pas vraiment ça. je ne veux pas prendre n'importe quel boulot....enfin pour l'instant! je ne suis même pas encore officiellement inscrite au chômage.

 

 

Posté par cathiminie à 16:03 - Commentaires [1] - Permalien [#]


dimanche 23 février 2014

Chronique de la vie quotidienne de Cath-a-strophe

Il était une fois une Cathiminie, qui se transforma en Cathastrophe.

De "bon matin", s'en revenant chez elle après quelques emplettes,

Elle croisa sur son chemin, un automobiliste tout aussi prudent qu'elle qui pila net devant elle, pour éviter un insouciant qui lui coupait la route.

De son côté, Cathiminie, prudente en ces heures de grande affluence, surveillait attentivement son rétroviseur droit afin de déjouer au mieux les tentatives de dépassement par la droite, fréquente sur ce carrefour!

Mal lui en pris, puisque dans un fracas épouvantable suivi d'une envolée de plastiques divers, la titine de Cathiminie s'encastra dans la titine du prudent automobiliste qui la précédait!

Bouououououoummmmmm! Pas un coup de frein, pas la moindre anticipation du choc. Le bruit fit effraction dans le silence de l'habitacle et perturba la concentration de Cathiminie, tout en lui secouant la nuque un peu violemment! Cathastrophe! ma voiture? Que m'arrive t il?

Pas de déclenchement d'airbag, mais un pneu éclaté et toute la partie gauche avant de Titine explosée en mille morceaux! La petite famille sortit de la voiture emboutie, vola au secours de Cathiminie sonnée, pour l'aider à sortir de son véhicule et lui faire reprendre ses esprits.

Déclaration de police, constat d'usage, etc etc....une routine inconnue de Cathiminie, qui jusqu'à ce jour pouvait se vanter de 32 ans de permis sans accident! Plus de peur que de mal pour tout le monde!

Sauf que depuis ce jour, Cathiminie n'a plus de Titine. A la casse! Et que sa nuque ne s'en est toujours pas remise!

Et depuis ce jour, Cathiminie les accumule les catastrophes! Pas grave, plutôt des gaffes dignes d'un Gaston au mieux de sa forme. Au point de passer une annonce de démonteur de paratonnerre à emmerdes pour que cela cesse! Parait que c'est Saturne le responsable?

Mais que vois je à l'horizon de ma vie cloitrée ou dépendante d'autrui, faute de véhicule et de pépettes suffisantes pour en racheter une: une proposition alléchante d'un joli pot de yaourt à moteur, pour une somme dérisoire, proposée par des amis très au fait de l'entretien d'un véhicule!

Mais Cathiminie n'est pas Pérette, et son pot de lait ou de yaourt, elle n'y croira que quand elle l'aura!

En attendant elle circulera en Mobility Car rouge, jadooore!

Mobility car

en train rouge également,

train suisse

 

et encore du rouge, en bus

bus fribourgeois

 

Cathiminie va voir la vie en rouge pour quelques semaines, mois ou plus!

 

Posté par cathiminie à 12:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]

jeudi 6 février 2014

Le chômage en Suisse mais ça n'existe pas!

C'est ce que m'a écrit ma cousine bretonne! N'empêche que je fais partie de 3,5% de chômeurs de Suisse, et ça me plait moyennenement mais ça ne me rend pas malade non plus, faut pas exagérer!

En même temps, depuis le temps que je me plains de l'ambiance délétère sur mon lieu de travail, je devrais me réjouir. Le hic, c'est que le départ de l'ancien directeur qui m'a réglé mon compte avant de quitter les lieux, a signé le renouveau de cette institution où je travaillais depuis 9 ans et 4 mois. Le nouveau directeur est vraiment quelqu'un de bien, mais il n'a rien pu faire pour que je puisse être réintégrée. L'aurais je voulu? Lasse de ces horaires décousus, de la perte de mes liens sociaux et de mes activités after work, de ces alternances de veille de nuit et de travail de jour qui m'épuisaient.

Que de moments de bonheur, de colères, de découragements, de rires, de pleurs ai je vécu dans ce foyer!

Les résidents présents le jour de mon départ ont été si choux avec moi, la soirée s'est terminée en bataille de blancs d'oeufs battus, sous l'oeil même pas étonné de mon collègue/allié. Pas politiquement correct ce genre de chahut, mais tellement drôle, et on ne m'aurait pas viré pour ça, c'était déjà fait. Depuis le 31 janvier, je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer, le temps est passé si vite, mais ce matin, j'avais une pensée pour mes collègues en colloque d'équipe. L'une de mes collègues devenue une amie et qui m'a tant soutenu pendant cette année noire 2013, m'a appelé pour m'annoncer le décès d'une résidente que j'aimais bien. Elle avait quasi mon âge, mais son chemin de vie l'a conduite à mourir seule dans une chambre d'hôtel. Son corps a lâché de tant d'excès. Paix à son âme et je suis sûre que là où elle est, elle rit! Nous avons beaucoup ri ensemble, malgré le drame de sa vie.

J'ai beau avoir été viré par un directeur/dictateur, je n'en suis pas pour autant anéantie et finie. Je ne vais pas faire baisser le taux de chômage suisse, en retrouvant un job rapidement malgré mon âge. Et j'ai bien l'intention d'utiliser toutes les aides proposées, contrairement à ma tendance naturelle de vouloir me débrouiller toute seule. Cette année 2013 m'aura au moins appris une chose: me faire aider n'a rien de déshonorant, mais seulement si c'est moi qui demande de l'aide. Et contrairement à ce que je pensais par peur, beaucoup de personnes m'offrent gracieusement leur aide, sans me l'imposer et sans se formaliser si je ne leur demande rien.

J'y ai gagné des ami(e)s, je me suis ouverte au monde, et j'ai l'espoir d'enfin m'enraciner sur une terre étrangère qui je l'espère deviendra ma terre d'adoption, tout comme l'ont fait mes enfants.

Alors haut les coeurs et que ma joie demeure!

 

2014-02-06 21

cartes offertes par mes collègues et les résidents lors de mon départ, et avec de si doux mots à l'intérieur

Posté par cathiminie à 23:07 - Commentaires [2] - Permalien [#]

vendredi 31 janvier 2014

TED et Asperger

Me voilà devant ces termes avec beaucoup de scepticisme, de questions, mais face à une réalité qui ne laisse plus aucun doute sur ce qui empêche mon fils de 18 ans, de s'adapter au monde qui l'entoure comme le ferait n'importe quel jeune homme de son âge.

TED pour trouble envahissant du développement, et Asperger pour syndrome du spectre de l'autisme dit autisme de haut niveau. Le diagnostic se précise et même s'il n'en a que des traits précis, ceci explique ses difficultés à trouver sa place dans le monde qui nous entoure. De plus en plus hypersensible aux bruits qui l'assaillent, de plus en plus replié sur lui même, de plus en plus de troubles compulsifs sur lesquels viennent se greffer un syndrome dépressif, conséquence logique à son hypersensibilité et à son niveau intellectuel très élevé. Interactions neurologiques, environnementales, éducatives, phyiologiques? Un sacré écheveau à déméler mais où je me rends compte que je ne suis coupable de rien. juste responsable de ne pas avoir su m'y prendre plus tôt pour qu'il soit accompagné au mieux.

Longtemps j'ai cru n'avoir pas bien élevé mon dernier, l'avoir trop couvé, ne pas l'avoir assez poussé ou coaché ou accompagné. Mais comment aurais je pu admettre que je ne pouvais qu'être impuissante à gérer des troubles qui ne sont eux même pas clairement définis et surtout pas reconnus par toute la communauté médicale. Ne parlons même pas de certaines personnes de mon entourage qui par le passé ne voulait rien entendre de mes questionnements autour d'un trouble lié à sa prématurité, lié à son extrème sensibilité tactile et auditive, à son défaut d'empathie face à certaines situations difficiles, face à son cynisme...et j'en passe. Combien n'ont rien voulu voir ni entendre alors que la différence de mon fiston crevait les yeux, de moi, sa mère, qui le côtoyait au quotidien et avait à démêler tous les couacs de sa scolarité cahotique.

Une fois que le diagnostic, les tests neuro psychologiques seront terminés, la prise en charge psychothérapeutique commencée, j'espère vraiment, et lui aussi, qu'il pourra enfin trouver sa place dans ce monde si cruel avec les personnes différentes.

Il a énormément de potentiel, il semble aller bien, quand on parle avec lui, mais en privé, je le vois s'enfoncer vers un monde de plus en plus coupé des autres, même s'il a gardé quelques copains et sa guitare comme lien social.

J'espère que cette année 2014 sera l'année de la reconnaissance et de la prise en compte de sa différence, même si je l'avais perçue depuis longtemps sans savoir quoi en faire. L'office AI (reconversion pour adultes dits handicapés même si les adultes atteints du syndrome d'Asperger peuvent trouver leur place dans le monde sans présenter de signes extérieurs probants de leur différence) pourra ainsi entendre sa demande de formation professionnelle et lui proposer un accompagnement adapté à sa spécificité si peu connue du grand public et d'une majorité du corpus médical et social. Il a accepté d'en passer par là pour renaitre! C'est super!

Je me documente énormément sur ce syndrome d'Asperger ou autisme dit de haut niveau, mais peu importe le nom. Le but est que mon fils puisse être accompagné pour construire sa vie sereinement avec cette différence qui fait aussi son être de sujet, unique et irremplaçable. Il est capale et suffisament volontaire pour enfin trouver son style, sa voie (et sa voix aussi) dans ce tumulte du monde, où être jeune adulte est déjà difficile, mais jeune adulte avec un trouble autistique même à minima, peut s'avérer encore plus rude.

Bon courage mon fiston, tu y arriveras et nous t'y aiderons chacun à notre manière.

Posté par cathiminie à 01:28 - Commentaires [5] - Permalien [#]

jeudi 2 janvier 2014

Bonne Année 2014

L'année 2013 fut terriblement longue, difficile, douloureuse, même si quelques petites perles de petits bonheurs l'ont éclairée, grâce à mes ami(e)s d'ici d'ailleurs et d'autre part.

Merci à Sylvie,Georges, Eveline, Angela, Nathalie, Vincent, Josiane, Michel, Danielle, sans oublier ma tante Yvette et mes cousines bretonnes, ma soeur Anne, et tous les autres présents en pensée, qui ne m'ont jamais tourné le dos, qui m'ont fait rire et espérer, qui m'ont soutenu et écouter. Leur amitié m'a été précieuse voire vitale pendant cette année difficile. Je suis toujours en vie et cette année s'est éteinte, sous le signe de cette amitié, chaleureusement, dans la joie, et je souhaite de toutes mes forces que 2014 démarre comme elle s'est terminée.

J'ai du pain sur la planche pour 2014, sur tous les plans, mais je sais que mes ami(e)s seront toujours là pour moi, qu'ils habitent loin ou tout près de chez moi. Ami(e)s d'ici, d'ailleurs et d'autre part,

JE VOUS AIME

et je vous souhaite à tous

 

une merveilleuse

année

2014

bonne année 2014

Posté par cathiminie à 21:09 - Commentaires [3] - Permalien [#]



samedi 23 novembre 2013

Super cadeau de Noël

Coucou amie d'Amiens

Je sais que tu passes de temps à autre par ici, alors pour toi qui va venir me rendre visite à Noël, voilà de quoi te donner envie encore plus de venir découvrir cette magnifique région de la Gruyère...

 

Vue depuis les chambres de l'appartement

IMG_20121130_101846

le long de la Sarine fev 2013(2)

P1013369

Il a beaucoup neigé ces derniers jours, mais rien ne dit qu'elle sera encore là le 25 décembre. Peut être reviendra t elle? Mais ce n'est pas grave, la Gruyère est belle en toute saison, même s'il y fait froid de novembre à mai! Elle offre de belles balades.

Alors à bientôt ami(e)s d'Amiens pour découvrir où je vis, bon an mal an depuis bientôt 13 ans! Je me réjouis de vous accueillir chez moi!

Posté par cathiminie à 11:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 25 octobre 2013

Oscillations

Ecrire...je ne sais pas...je ne sais plus...peut être...un jour...ici, ailleurs ou autre part!

 

Tempête sous un crâne.

Vie délétère, rires en cascades, amies heureuses, chansons débiles, angoisses profondes, joie des sens, pleurs de désespoir, rage de vivre.

Écrire pour ne pas tomber...chanter pour respirer...cuisiner pour aimer... photographier pour se souvenir...errer pour se retrouver...

Ma vie est multiple et oscille comme ma voix du sol "sous la portée" au la "haut"

2012-06-16 19
2012-09-13 16
2012-09-20 14
2012-11-23 08
2012-06-16 19
2013-05-22 17

!

Posté par cathiminie à 11:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 18 mars 2013

Je vapote, tu vapotes, nous vapotons...

30 ans et des poussières que je fume. Avec quelques tentatives d'arrêt dont le plus long dura 2 ans et 20 kg de plus!J'avoue qu'avec mes problèmes de dos, il ne fait pas bon du tout de prendre du poids. A chaque tentative d'arrêt c'est le même topo. Je ne fume plus donc je mange. Je mange donc je grossis, je grossis, donc mon dos souffre...et je refume de plus belle en essayant de perdre mes kilos...et c'est reparti pour un tour!

 

Ahhh faible que je suis! Ben non je ne suis pas faible, va de retro, personnes bien pensantes, qui pensent pour moi que c'est une question de volonté, de santé, de...blablabla blabla bla! J'ai quasi tout essayé mais rien n'y fait, je fume (enfin je fumais toujours)


Mais un jour, une jeune demoiselle que je connais un peu et dont le papa fut cher à mon coeur pendant quelques années m'annonça que son père avait arrêté de fumer! IMPOSSIBLE! Pas lui qui fumait 2 à 3 paquets de cigarettes king size! Avait il une maladie terrible pour avoir arrêté si radicalement?

Et bien non, il ne fume plus parce qu'il vapote. Oui oui ça existe!

Je connaissais cette "mode" de la cigarette électronique mais sans plus de détails. Mais ma curiosité s'en trouva fort piquée face à une telle révélation d'arrêt quasi instantané! Pourquoi pas moi? Pourquoi pas nous d'ailleurs, puisque mon chéri fume aussi et un peu plus que moi. Les concerts de toux du matin en duo, c'est pas beau. Les odeurs de tabac dès potron minet, Junior n'aime pas, lui qui est le seul à ne pas fumer.

Alors plus d'une semaine de recherches sur internet pour en savoir un peu plus.

http://www.cigarette-électronique.com/comment-marche-la-cigarette-electronique.html

Un premier achat mais sans liquide adéquat. La Suisse interdit la vente de liquide de vapotage avec nicotine, mais on peut en commander dans d'autres pays. Mon chéri encore plus curieux et enthousiasmé que moi a sauté le pas et il a réduit sa conso de clop de plus de la moitié. Moi j'en suis à une ou 2 cigarettes par jour, mais avec l'impression que..c'est pas bon au goût. Mes e liquids dans mon e-cigarette m'apportent la sensation de fumer, un meilleur goût en bouche sans les inconvénients du tabac: je n'empeste pas les lieux où je vapote, je ne tousse plus, je ne bouffe pas comme 4 pour compenser, je ne suis pas nerveuse, et je garde mes habitudes de fumeuse.

Je n'ai pas vraiment arrêté de fumer,côté geste et apport de nicotine (dont apparemment je ne peux me passer) mais je n'inhale plus les quelques 400 produits toxiques présents dans la combustion d'une cigarette et je m'en porte bien. J'ai trouvé un moyen qui me convient de prendre soin de moi, de mon entourage et j'y trouve du plaisir, d'autant plus que nous le partageons à 2.

 

e cigarette

L'investissement peut paraître lourd au départ (environ 50 euros) mais une fois le matériel acquis, les recharges de liquide entre 4 et 6 euros pour l'équivalent d'une cartouche de cigarettes normales c'est une sacrée économie!

Ce n'est pas un moyen d'arrêter de sussoter un truc qui fume, mais le moyen d'arrêter d'avaler des tonnes de produits reconnus toxiques, même si la toxicité des e-liquides n'a pas encore été étudiée par les milieux autorisés. Si certains de mes lecteurs sont intéressés, le forum mis en lien donne tous les renseignements nécessaires. Une mine!!!

Et vive la vapote, n'est pas mon chéri?

 

 

Posté par cathiminie à 12:13 - Commentaires [9] - Permalien [#]

jeudi 31 janvier 2013

le bonheur...c'est quand?

Tout d'abord bonne année 2013 à tous ceux qui liront, mais je sais qu'il n'y en a plus beaucoup. Eh oui, le 31 janvier on  peut encore le dire.

Je me rends compte que cette année 2012 s'est déroulée comme beaucoup d'autres: des quantités de petits moments de grand bonheur, de grands bonheurs fulgurants, mais aussi des expériences douloureuses qui ne m'ont pas tuée, certes, mais bouleversée et faite progresser. Mon chemin n'est pas tout tracé, il est semé d'embûches depuis longtemps mais je ne suis pas la seule ni la pire en ce monde. Par contre je suis assez fière de ce que j'arrive à faire de ma vie malgré tout. Je ne m'étalerai pas plus là dessus.

Ce soir, je plane. Mélange de morphine, de fatigue après le passage sous le rouleau compresseur du chiro magicien qui me redonne ma mobilité chérie, bonnes nouvelles pour mon homme, joie des moments de tendresse et d'amour... Je ferai bien d'aller dormir! Mais j'attends que mes yeux se ferment, que ma douleur latente s'assagisse un peu "Sois sage Ô ma douleur et tiens toi plus tranquille". Baudelaire ne citait certainement pas la même douleur, je doute qu'il ait écrit ce poème pour une sciatique/lumbago and co! Mais la douleur et la souffrance engendrée traite toujours le corps de façon violente.

D'ailleurs le bonheur traite aussi le corps d'une douce violence! Les métaphores sont nombreuses illustrant mes propos. A vous de trouver les vôtres.

Et ce soir, grâce ou à cause des calmants ma douleur corporelle me fait mieux sentir les moments de bonheur que j'ai pu vivre aujourd'hui et dont je mesure le bénéfice! De quoi se demander si la morphine n'aide pas à voir la vie en rose! Attention de ne pas devenir accroc, ce qui serait un comble pour une professionnelle de la toxicomanie. Je plaisante, je sais quels sont les risques d'une telle dépendance, et je ne tiens pas à m'y frotter!

Petite note sans prétention, soporifique pour moi dans le sens noble du terme, puisque mes yeux se ferment, et pour que ce soit sur de belles images porteuses de rêves (même si elles ne font rêver que moi) voilà quelques photos. Bonne nuit, réveil, journée, soirée, année remplies de petits moments...de vie et de désir!!!

 

20120608_141141-1chapiteau Knie septembre 2012nous 2 ardèche 2012

IMG_20120824_222753photo cath sept 2012

océaneGronezRegardKKK

Foldair terminé

 

le bonheur c'est un peu tous les jours avec ceux qu'on aime!

Posté par cathiminie à 23:59 - Commentaires [2] - Permalien [#]

vendredi 23 novembre 2012

oui la connerie humaine existe...

Je l'ai rencontrée et plus souvent qu'à mon heure, mais comme j'aime en chercher les causes, ben je trouve toujours des excuses, des explications, une histoire qui a pu faire basculer l'autre du côté obscure...de sa vie. Mais à partir d'aujourd'hui c'est terminé! Quand on est con, on est con, comme le chante si bien ce cher Brassens national. Et dans la série des cons notoires je commencerai par certains de mes ex, le dernier en date et mon 2ème mari, sur le même plan. Ils finiront surement vieux et aigris de ruminer dans leur coin en faisant semblant de se sentir bien et épanouis! Des vrais mauvais avec des oeillères plus grosses que leur.... ce que vous imaginerez! Cher(e)s lecteurs et trices je vous fait con fiance pour compléter!

Les 2èmes en liste sont certains de mes employeurs qui se prennent pour Dieu et masquent leur manque d'humanité derrière un pouvoir qu'ils ont besoin de réaffirmer sans cesse! Des cons quoi!


Bon pour aujourd'hui j'arrête là, parce que c'est très con ce que j'écris mais qu'est ce que ça fait du bien. Je m'entraine moi aussi à être conne et méchante ( ce qui va de pair bien sûr!) C'est thérapeutique (sic)


La suite (peut être) au prochain épisode...ou pas...et ça aussi c'est très con!!

Signé Cath er pillar!

PS et un énorme bisou à tous ceux que j'aime et qui se reconnaitront

 

Posté par cathiminie à 12:56 - Commentaires [2] - Permalien [#]



Fin »