En avril 2001 j'ai quitté la France pour venir en Suisse,laissant derrière moi outre mes amies, mes habitudes, mais aussi ma profession. Pour moi, il était évident qu'avec mon diplôme universitaire, je ne pouvais que retrouver du travail dans ce domaine dans un pays aussi proche de la France et où l'on parlait la même langue en plus. Que nenni! 13 ans de recherche!!!

Et bien voilà, c'est chose faite, j'ai retrouvé un emploi dans mon domaine d'études, le métier pour lequel je me suis formée pendant de longues années, le métier que j'ai choisi et dans lequel j'ai exercé...en France!

Parce qu'après 13 ans de recherches infructueuses dans ce métier,mis à part un remplacement de 8 mois, je n'ai jamais pu accéder à un poste tel que je le désirais.

Mais depuis aujourd'hui, je sais que mon rêve va se réaliser. J'ai toujours continué à chercher, désespérant souvent de réaliser ce rêve, et là ce matin c'est arrivé.

Quand j'ai raccroché le téléphone, je ne savais plus si je devais rire, pleurer, chanter, crier...je crois que j'ai fait tout ça en plus d'envoyer des sms et téléphoné à toutes les personnes qui savaient combien ce projet me tenait à coeur. Et il y en avait beaucoup, ici, ailleurs et autre part!

Comme quoi il ne faut jamais céder sur son désir, et le mien était d'obtenir un contrat à durée indéterminé pour exercer mon métier. Je commence jeudi 1er mai, le jour de la fête du travail!

Ohhh pas à 100% mais ça m'est égal même si mes galères financières ne vont pas se résoudre avec un si petit pourcentage. mais pas grave. L'institution a retenue MA candidature après maintes péripéties. J'en remercierais presque ceux qui m'ont licencié sans ménagement après quasi 10 ans de bons et loyaux services. Je suis d'ailleurs allée les voir, la tête haute pour leur annoncer la bonne nouvelle. Même pas une journée au chômage, puisque mon précédent contrat ne prendra fin que le 30 avril et que je commence le 1er mai!

Et Lausanne est une si belle ville! C'est là que je vais travailler, dans une fondation qui s'occupe aussi de personnes toxicomanes présentants de graves troubles psychiatriques. Et cette fois je n' y serai pas éducatrice, je n'y travaillerai plus la nuit, le weekend, les jours fériés. Non, 3 jours en journée, soit 60% d'un temps plein!

Mon prochain projet: trouver un complément de 20 ou 30% ailleurs, pour rétablir mes finances, si possible auprès d'enfants ou d'adolescents, parce qu'il n'y a pas de raisons que je n'élargisse pas mon activité. Après tout, j'ai aussi la formation pour travailler auprès d'enfants, et pourquoi pas, reprendre mon activité en libéral à domicile, interrompue pour cause d'horaires démentiels d'éducatrice! Je n'aurai pas 13 ans pour chercher, puisque je n'ai que 12 ans encore à travailler avant la retraite! Qui a dit qu'après 50 ans, il était extrèmement difficile de retrouver un emploi! Oui je sais, c'est moi qui l'ai dit, mais il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, et je ne suis pas une imbécile puisque je suis embauchée!!! Non???

Elle est pas belle la vie parfois hein!!!???