L'année 2014 fut une année de transition, après les ravages de 2012 et 2013, sur tous les plans: professionnels, amoureux et financiers.

En 2014, j'espérais tant au début de l'année. Forcément, la barre était tellement haute que je n'ai pas réussie à m'y accrocher. Pas vraiment de grand drame, pas vraiment de grands élans non plus. Une lassitude? Même pas! Juste le temps qui s'écoule avec quelques pépites de joie, mais surtout beaucoup d'interrogations sur mon avenir de quinqua célibataire. De toute façon, j'ai décidé de ne plus parler de mes amours, ici ou ailleurs!

Ma fille vit sa vie avec son compagnon à quelques centaines de mètres de chez moi, nos relations se sont apaisées et c'est tant mieux. Je rêve d'être grand mère, mais ce genre de projet lui appartient  et à son compagnon aussi. Qui vivra verra, pour l'instant je ne vois rien!

Mon fils aîné vient de quitter le nid maternel, en manifestant son désir de s'éloigner, mais pas dans le calme et la sérénité. Bah s'il lui faut la colère et les portes qui claquent pour réussir à s'envoler, pourquoi pas. Il finira bien par retrouver son calme après avoir goûté aux joies de la vie en colocation avec un budget mensuel réduit. Il avait besoin de partir avec pertes et fracas, c'est chose faite. Il me ressemble tellement avec son caractère sensible, son intelligence et sa violence intérieure qu'il n'arrive pas toujours à canaliser. Il est jeune , il apprendra. Je lui souhaite tout le bonheur possible même si pour l'instant il ne veut rien entendre de moi!

Le plus jeune m'a demandé de le "foutre dehors" à la fin du 1er semestre 2015. Ok, s'il lui faut ça! Il ne veut pas se fâcher avec moi et l'échéance le stimulera, dit il, à se bouger les fesses. Ca tombe bien, mon bail expire le 1er juillet et du coup, je me demande si je vais le renouveler. A quoi bon garder un si grand appartement pour moi seule? ça coûte une fortune et c'est galère à entretenir. je n'ai pas encore décidé de ce que je ferai. Rentrer en France, à la frontière suisse ou carrément changer de région, donc de boulot etc...???? Habiter dans la campagne lausannoise pour me rapprocher de mon boulot? Mais comme je cherche un complément de temps de travail ou carrèment un temps plein, je ne sais pas encore où je poserai mes valises. Je suis une pro du déménagement, un de plus à ma collection ne m'affole pas. Un chez moi rien qu'à moi ça me parle aussi!

Bon ok! vivre seule, complètement seule est un sacré challenge. C'est la 1ère fois depuis 1981 que cela m'arriverai! Ben oui 2 ans seule en chambre universitaire après avoir quitté la maison familiale puis ensuite, mari, enfants qui ne m'ont plus jamais quittée à part une ou deux semaines de vacances, quelques expériences plus ou moins heureuses de vie de couple! Là c'est différent! A moi d'inventer un nouveau mode de vie. J'y pense, parfois avec bonheur parfois avec angoisse. Rien n'étant décidé je me laisse la possibilité d'une heureuse surprise qui influera ma décision ( amour ou travail? ou les deux pourquoi pas)

Donc après ce bilan et ces projets à peine ébauchés, l'année 2015 ne pouvait commencer que sous le signe de l'escargot.

Je vous adresse donc mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année en l'illustrant de mon état d'esprit du moment:

 

escat copie